Effets secondaires

Les tumeurs malignes sont des maladies graves qui nécessitent par conséquent un traitement complexe. Les étapes de préparation servent à augmenter les chances de guérison et à éviter les effets secondaires. A l’instar des autres procédés thérapeutiques, des lésions sont néanmoins susceptibles d’apparaître après le traitement. Vous pouvez aider votre corps à mieux supporter la radiothérapie en évitant de fumer. En principe, nous faisons la différence entre les effets secondaires aigus et les complications tardives.

Effets secondaires aigus
Ils apparaissent généralement pendant ou juste après le traitement et disparaissent deux à quatre semaines plus tard. Les plus typiques sont les inflammations des muqueuses de la bouche ou de l’œsophage qui peuvent survenir lors de l’irradiation des tumeurs situées au niveau de la tête et du cou. Lors du traitement de cette région ou des glandes mammaires, des réactions cutanées semblables à un coup de soleil sont susceptibles d’apparaître. Au cours de l’irradiation de la cavité abdominale et du bassin, il est possible que vous ressentiez des nausées, que vous vomissiez ou que vous contractiez la diarrhée. Les réactions aiguës disparaissent généralement d’elles-mêmes

Possibles complications tardives
En principe, les complications tardives sont assez rares. Il est parfois possible qu’elles surviennent plusieurs mois ou plusieurs années après le traitement et qu’elles s’aggravent avec le temps. L’ampleur de ces effets secondaires dépend de l’état de la tumeur et des organes sains qui l’entourent, de l’étendue de l’irradiation, des doses totales et individuelles ainsi que de facteurs individuels propres aux patients.L’utilisation d’appareils modernes pour le diagnostic et le traitement permet de réduire au mieux les complications tardives. Malgré tous nos progrès, il ne sera jamais possible d’écarter entièrement les effets secondaires et les complications.
 

retour à l’aperçu