Radiothérapie

Des radiations, mais pas de radioactivité
Dans la nature, les radiations existent sous différentes formes, p. ex. le rayonnement solaire, thermique, tellurique ou cosmique. Le traitement des maladies au moyen de radiations ionisantes s’appelle la radiothérapie. A la différence des rayons lumineux ou lasers, ces radiations pénètrent la matière et agissent à l’intérieur des tissus. Chez nous, ces rayons sont générés par un accélérateur linéaire (Linac) – une sorte d’énorme tube à rayons X. Nous ne travaillons donc pas avec des substances radioactives. Lorsque l’appareil est éteint, les patients ne sont pas radioactifs et aucun rayonnement n’est émis. Grâce à la profondeur de pénétration des rayons émis par l’accélérateur linéaire et à la combinaison de différents faisceaux, les tissus et organes qui entourent la tumeur peuvent être ménagés.

Détruire les cellules infectées, préserver celles qui sont saines
L’irradiation ciblée va permettre à de l’énergie d’être projetée sur les tissus et la tumeur. Ceci va déclencher différents processus physiques et chimiques qui vont endommager les cellules malades et plus particulièrement le matériel génétique (ADN). L’ADN joue un rôle fondamental dans le fonctionnement et la division des cellules, car c’est là que sont stockées toutes les informations cytologiques. Ainsi, lorsque cette structure est endommagée, les cellules ne sont plus en mesure de se diviser correctement et leurs fonctions vitales sont considérablement perturbées. Si les dommages sont suffisants, ces cellules finissent par mourir. Contrairement aux cellules tumorales, les cellules saines sont à même de réparer efficacement les dommages. La radiothérapie exploite cette différence de capacité.
 

retour à l’aperçu